Bénin, Burkina Faso, Togo
Portugal


Accueillir l'Autre et vivre la rencontre

Haute Normandie 20 21 fev 2016 groupe

Tel était le thème de la Halte Spirituelle des 20 et 21 février pour le groupe de La Communion de Normandie.
Nous avons choisi de nous arrêter et de vivre la rencontre autour des textes de Zachée, du chêne de Mambré ou encore de Marthe et Marie et du Bon Samaritain.

Différents temps individuels ou d'échanges en groupe nous ont permis de réfléchir sur le sens de l'accueil, sur la manière d'être accueillant au travail, en paroisse, dans nos engagements et de dire ce que la rencontre produit en nous.


Lors de l'Eucharistie, chaque groupe s'est exprimé. Voici quelques réflexions :
Oser, se laisser déranger, Avoir besoin des autres, Aller au-delà de la peur.
Les rencontres sont vitales, importantes pour se ressourcer, pour recharger les batteries.
Etre à l'écoute de Dieu et des autres pour apprendre à aimer à la manière de Jésus. 
Les rencontres nous aident à continuer le chemin, à être attentifs, à nous laisser interpeller. Vivre la rencontre, c'est accepter de se livrer à l'autre. Etre disponible à l'inattendu comme le Bon Samaritain ou Marthe et Marie, cela nous permet d'aller plus loin dans ce que nous avons à vivre.

La rencontre provoque des réactions d'accueil, de réserve, d'appréhension ou de retrait. Elle permet d'exister, de faire ensemble, de partager, d'écouter, de relativiser. Une rencontre réussie provoque une communion, une empathie, de la joie, de la paix.
L'accueil en vérité est source de récompense.
Vivre la rencontre c'est aller au-devant des autres et ne pas attendre, se mettre à la bonne place pour bien voir mais pas pour être vu.
Sur notre route, des Frères et Sœurs des Campagnes nous ont permis de faire de vraies rencontres, de vivre de vrais moments de partage et d'écoute. Leur charisme de proximité avec les ruraux, leur "vivre avec" sont pour nous des chemins, des messages pour accueillir à notre tour.

Haute Normandie 20 21 fev 2016 panneau des enfants

 

Et les enfants ? C'est autour de Zachée qu'ils se sont interrogés sur le sens de l'accueil.
"Jésus, apprends-nous à transformer nos cœurs" nous disaient-ils.
"Je suis curieux de Dieu quand je vais au caté, à la messe ou quand je prie."
"On n'est pas toujours conscient du mal que l'on fait aux autres mais dire pardon, ça répare.
"On peut être riche en amour, en amitié, en partage, en paix »
« La patience, la gentillesse et l'attention aux autres est une des recettes de l'accueil.»
Ils ont terminé leur intervention par la prière ci-contre.

Imprimer E-mail