Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Oise 2016 10 15 - A l'école des fondateurs: Disciple, Apôtre.

A l’école des fondateurs nous sommes appelés à être: Disciples et apôtres.

15/10/2016 - Verte Fontaine

2016 10 15 DSC06306a
Plusieurs passage de l’Evangile évoquent ces étapes de disciples à Apôtres. Matthieu 4/19, Marc 3/14 et Luc 6/13: « Jésus appela ses disciples et il en choisit douze auxquels il donna le nom d’apôtres »

Disciple
Le disciple est celui qui adhère à la Parole de Dieu à la personne du Christ. On est d’abord disciple puis on devient apôtre.
Etre disciple c’est se rendre accueillant à la Parole de Dieu. Martin rencontre le Christ en la personne du pauvre. Disciple et apôtre sont indissociables. Disciples et apôtres sont deux attitudes à parfaire. Nous ne sommes jamais arrivés. Etre disciple c’est être en confiance avec le Christ et être en travail de perfectionnement.

Apôtre
Aujourd’hui il semble que l’on soit d’abord apôtre par le témoignage. Si le pape François est devenu si rapidement populaire c’est d’abord parce qu’il il y a une cohérence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Il traduit en actes ce qu’il dit en particulier dans l’accueil des pauvres, des petits, des migrants.

  • - Evangéliser : C’est donner envie de découvrir Jésus.
    Au début de l’Evangile de St Jean, deux disciples s’approchent de Jésus et lui demandent «  Où demeures –tu ? » c’est une autre manière de lui dire qui es-tu, nous voudrions en savoir plus sur toi.
  • - Evangéliser : C’est faire percevoir à l’autre qu’il est aimé de Dieu
    C’est aider à découvrir Dieu à travers l’attitude de Jésus dans les Evangiles. Le comportement de Jésus à l’égard des foules, à l’égard de chaque personne qui l’approche traduit l’attitude de Dieu envers chacun.
  • - Evangéliser : C’est une vie en cohérence avec les valeurs de l’Evangile.
    C’est le programme de toute une vie.
    Les personnes que nous côtoyons ne manquent jamais de nous faire remarquer les incohérences entre la conduite des chrétiens et les valeurs auxquelles ils se référent.

  • - Evangéliser : c’est donner aux personnes la conviction qu’elles ont de la valeur.
    Le regard de Jésus sur chaque personne est un regard qui le rétablit dans sa dimension humaine et spirituelle.
  • - Evangéliser dans la famille spirituelle des Frères et des Sœurs des campagnes :
    C’est aussi, être avec le Christ, être avec les frères, être avec les ruraux.

Prochaine rencontre dimanche 23 mars à 9 h 30 Loconville chez Philippe et Viviane.
Rencontre préparée par Bernadette Beaudouin Rouyères, Michel et Thérèse Cayeux.

Imprimer E-mail

Vous avez dit "Fraternité missionnaire en rural" ?

2016.WE formation 7Proche des congrégations des Frères et Sœurs des campagnes, puisque j’ai participé à différentes activités qu’ils ont organisées : camp franco-portugais, couronne de l’Avent, marche de Pâques, JMJ, équipe Parole et vie… je voulais comprendre ce qui pouvait animer ces hommes et ces femmes à choisir le rural.
J’ai souvent entendu parler du charisme des Frères et Sœurs des campagnes, mais qu’est-ce que c’est ? De quoi s’agit-il ? J’avais du mal à comprendre.
Puis est arrivée cette formation sur le Charisme de la Fraternité missionnaire en rural mise en place suite à la création de l’association et pour préparer les futurs engagements au mois d’août 2017.

Cette formation ouverte à tous a été marquée pour moi par des moments forts :
-    Nous avons commencé en sous-groupe par expliquer comment chacun avait rencontré les frères et sœurs des campagnes. Quelle richesse ! C’est un magnifique trésor que chaque membre de la communauté a pu semer dans la vie des amis de la communion. C’est incroyable de voir comment cette communauté porte du fruit au sein de chaque famille. Chacun dans son histoire évoque la même chose en parlant de son lien avec la communauté :  une proximité, une présence, une simplicité dans une richesse humaine, un soutien, une amitié, une fraternité et bien sûr une force spirituelle qui nous porte dans notre chemin vers Dieu.
 
-    Ensuite nous avons pris le temps de définir tous ensemble les termes « fraternité missionnaire en rural ». Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que les frères et sœurs dans leur nom, portaient accolés, les mots fraternité et missionnaire. Deux mots tellement forts pris indépendamment, mais qui, juxtaposés, révèlent la mission donnée par le baptême et impulsée par l’Esprit Saint : révéler Jésus à chaque être humain. Accueillir mon frère et ma sœur dans une gratuité pour vivre de l’amour du Christ.

-    Après cette grande découverte mon cœur n’était pas encore rassasié j’avais besoin d’avoir des exemples concrets de cette vie de fraternité missionnaire. Je voulais comprendre comment cette communauté vivait au quotidien de cette source laissée par les fondateurs. Je fus vite exaucée puisque nous avons eu l’historique de la création des deux Congrégations, et le témoignage d’une sœur (sœur Caroline) et de deux frères (Frère Thomas et Frère Jacques). J’ai été très touchée par les histoires personnelles et comment chacun d’eux avait embrasé la vie de religieux grâce aux Congrégations des Frères missionnaires et des Sœurs des campagnes
Quel week-end de formation exceptionnel et très enrichissant il m’a été donné de vivre. Il fut rempli d’échanges, de fraternité missionnaire et de découvertes. Merci Seigneur, Merci Esprit-Saint d’avoir insufflé ce parcours de formation.
En résumé « tout ce qui se partage, se multiplie ». (Pape François)

Delphine (Seine et Marne)

Voir les photos du WE : album photos

Imprimer E-mail

NORD 2016 Société multiculturelle?

2016 09 22 soleil Nord 640x480   
          Société multiculturelle ?
             Que signifie pour nous cette expression ?
             Comment sommes-nous concernés ? 
             Différence de culture entre frères français et frères africains ou brésiliens
             Différences entre culture rurale et culture urbaine ; milieux sociaux différents
             Couple mixte : catholique et musulman….



   Accepter les différences de l’autre n’est pas facile :
 - différences de tempérament,
 - différences d’habitudes alimentaires,
 - différences de religion, danger d’absolutiser surtout en matière de religion.
Mais quand des personnes d’horizons différents se rencontrent avec un objectif commun et dans la simplicité, une vraie rencontre peut avoir lieu. C’est ce que plusieurs d’entre nous avions vécu la veille lors de la constitution d’une association en vue d’accueillir deux soudanais, demandeurs d’asile. Un couple héberge ces deux jeunes hommes depuis 3 mois et les accompagne avec des amis dans leur demande de statut de réfugiés ; un autre groupe s’interrogeait sur la citoyenneté en acte ; et mon mari et moi avions une maison à prêter. Notre curé, qui était en lien avec les 3 groupes, a permis la rencontre de tous et l’association a pu prendre forme! Ces 2 soudanais vont être hébergés et une équipe est décidée à les accompagner.
St Paul nous dit qu’il y a une seule priorité : la charité ; servir l’autre dans le respect… quelle que soit sa culture.

Le Petit Prince…
Nous avons relu des passages du PETIT PRINCE de st Exupéry et nous avons relevé les expressions :
Apprivoiser, créer des liens, considérer l’autre comme un être unique, être patient, regarder et ne rien dire, il faut des rites, savoir perdre du temps, être responsable de ce que l’on apprivoise ; On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. Le temps que j’ai perdu pour ma rose. Nous avons besoin de « medium », nous avons besoin d’être accompagné.
Après le partage du repas, frère Michel nous a donné quelques informations au sujet des frères et des sœurs et de la Fraternité Missionnaire et ensuite nous avons célébré l’eucharistie avant de nous quitter.

Nous étions 9 avec de Frère Michel Benoit; nous étions en nombre restreint : 3 personnes étant souffrantes.
Nous donnons rendez-vous à tous pour le jeudi 23 mars 2017

Imprimer E-mail

Société multiculturelle Comment sommes tous concernés?

2016 09 22 Nord 2Société multiculturelle ? Que signifie pour nous cette expression ? Comment sommes-nous concernés ? 

- Différence de culture entre frères français et frères africains ou brésiliens
- Différences entre culture rurale et culture urbaine ; milieux sociaux différents…..
- Couple mixte : catholique et musulman….

Accepter les différences de l’autre n’est pas facile : différences de tempérament, différences d’habitudes alimentaires, différences de religion, danger d’absolutiser surtout en matière de religion.
Mais quand des personnes d’horizons différents se rencontrent avec un objectif commun et dans la simplicité, une vraie rencontre peut avoir lieu. C’est ce que plusieurs d’entre nous avions vécu la veille lors de la constitution d’une association en vue d’accueillir deux soudanais, demandeurs d’asile. Un couple héberge ces deux jeunes hommes depuis 3 mois et les accompagne avec des amis dans leur demande de statut de réfugiés ; un autre groupe s’interrogeait sur la citoyenneté en acte ; et mon mari et moi avions une maison à prêter. Notre curé, qui était en lien avec les 3 groupes, a permis la rencontre de tous et l’association a pu prendre forme ! Ces 2 soudanais vont être hébergés et une équipe est décidée à les accompagner.
St Paul nous dit qu’il y a une seule priorité : la charité ; servir l’autre dans le respect… quelle que soit sa culture.
Nous avons relu des passages du PETIT PRINCE de st Exupéry et nous avons relevé les expressions :
Apprivoiser, créer des liens, considérer l’autre comme un être unique, être patient, regarder et ne rien dire, il faut des rites, savoir perdre du temps, être responsable de ce que l’on apprivoise ; On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux. Le temps que j’ai perdu pour ma rose. Nous avons besoin de « medium », nous avons besoin d’être accompagné.
Après le partage du repas, frère Michel nous a donné quelques informations au sujet des frères et des sœurs et de la Fraternité Missionnaire et ensuite nous avons célébré l’eucharistie avant de nous quitter.
Nous nous sommes retrouvés à 8 autour de Frère Michel Benoit; nous étions en nombre restreint : 3 personnes étaient souffrantes.
Heureux de ce temps passé ensemble nous nous sommes donnés rendez-vous pour le jeudi 23 mars.

2016 09 22 Nord

Imprimer E-mail

GERS 2016 - Marie, une mère pour chacun


2016 09 12  GERS repas 
     

Après l'introduction du thème, nous avons réfléchi à: Qui est Marie pour nous ?
 Et comment garder confiance malgré les événements qui nous poussent au pessimisme ?
Nous étions une douzaine de personnes.
Les 3 groupes ont rapporté :  Marie est Femme , Epouse, Mère,  Refuge,  Recours,  Fidélité, Mystère,  Proximité.
Un passage d'Evangile de  Jean  19,  25 à 27  nous montre l'adoption de tous les hommes par Marie.
Charles Ferrand, prêtre, nous a donné un éclairage sur le rôle de Marie dans l'histoire du salut.2016 09 12 GERS carrefour
Béatrice , référente du groupe, nous a passé le montage  sur la semaine « vacances- partage » qui a eu lieu à Ornolac. Elle nous a donné son témoignage ainsi que Sr Honorine qui participait; çà  se passait dans son pays.  Sa famille  a pu  y participer certains jours.
Nous avons terminé par les nouvelles :  Sr  Blanche nous a quittés pour entrer en maison de retraite à Brienon,dans l'Yonne.... Agnès s'est rapprochée de sa famille vers Bordeaux....et Elisa nous précède dans le royaume de Dieu.

Puis ,après un chant marial, nous avons partagé le repas.

Prochaine rencontre prévue en Janvier 2017

                                                         Sr Anne-Thérèse, Arlette et Paul Pruès

Imprimer E-mail

Plus d'articles...