Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Yonne 2015 11 26 à Chichery

Rencontre le jeudi 26 novembre 2015 à Chichery

1. Intervention d’André

Merci d’être là pour ce temps de La Communion. Nous accueillons Soeur Thérèse Paul arrivée au Prieuré de Cheny. Depuis notre dernière rencontre du 21 mai 2015 des événements ont eu lieu dans nos familles, les Chapitres des Frères et des Sœurs, les rencontres des Laïcs de La Communion et des événements plus récents avec les attentats de Paris… la COP21, la session du CMR aînés.

Nous avons eu également, le 12 septembre 2015 la rencontre des Familles Spirituelles de l’Yonne. ‘’ Richesses et diversité des visages du Christ manifestés dans nos différentes Familles Spirituelles’’ avec le montage réalisé par Frère Stan et une meilleure connaissance de nos activités.

Dans notre dernière rencontre nous avons évoqué pour La Communion : L’appartenance avec la participation aux rencontres, cotisation, vacances partage, retraite spirituelle. La formation pour une meilleure connaissance des fondateurs et, du charisme. L’engagement, vers un attachement à La Communion pour ceux qui le demandent. Avoir un signe d’appartenance : croix, badge… La reconnaissance d’une identité : laïcs-diacres-prêtres. La recherche d’un nouveau nom pour désigner La Communion.

2. Echo du chapitre des sœurs par Sœur Henriette

On prépare le Chapitre depuis un bout de temps : rencontre en avril 2013, rencontre à Nevers avril 2015. Toutes les sœurs sont engagées dans la préparation.
Quatre défis ont été proposés pour aujourd’hui :
- Notre vocation missionnaire : se laisser déranger, pauvreté d’aujourd’hui, désert spirituel, invitation du pape à sortir…
- Environnement : modes de vie, respect de la nature
- Nourrir notre vie religieuse
- Jeunes et vocation
J’aime bien parler de La Communion comme une fertilisation mutuelle. Le pape François dans la lettre aux grands parents dit l’importance de la prière des personnes âgées : ce n’est pas le moment de rendre les armes…

3. Echos du chapitre général des frères par Frère Jean

Le Chapitre s’est déroulé sur un mois en deux sessions entrecoupé par une semaine vécue en prieuré pour travailler sur une question de Chapitre. Un groupe a été accueilli à Chichery. Le Chapitre s’est déroulé dans la sérénité, la confiance et la joie fraternelle.
Une nouvelle page de la vie de la congrégation s’ouvre avec l’élection du Prieur Général, Frère Pierre Rouamba, originaire du Burkina-Faso, accompagné par quatre conseillers dont deux africains. Décision pour le Brésil d’aller vers une seule communauté

Le travail s’est déroulé en quatre commissions
· A l’écoute de la vie des hommes pour y discerner les appels missionnaires
· Rassemblés pour vivre une fraternité prophétique
· Gestion et animation de la congrégation
· Animation des structures
Décision de supprimer le statut de la Région France. Le Brésil et la France auront un coordinateur.
Le Chapitre souhaite aller vers un seul noviciat.

4. Partage en petits groupes

- Résonnance à ce que nous avons entendu
L’importance de l’Afrique, trois Frères africains dans le Conseil Général
La nécessité pour tous de la formation au charisme
La proposition d’un statut juridique pour l’identité laïcs, prêtres, diacres de La Communion
La fragilité qui fait demander de l’aide
L’importance de garder la maison de La Houssaye
L’importance de rester au Brésil malgré les fragilités
La démographie, le vieillissement et le manque de vocation en France
Discerner : nous ne pouvons pas tout faire
- Projets pour nos prochaines réunions
Comment faire vivre le Puits d’Hiver avec le vieillissement
Faire connaître cette Fraternité Missionnaire en rural et appeler des jeunes
S’informer sur l’APRI
Formation et actualiser le charisme sur un aspect
Mieux connaître la vie des frères et des sœurs - communiquer
Prendre appui sur l’évangile, une récollection
S’ouvrir aux agriculteurs

5. Partage des nouvelles

Nous avons terminé la rencontre avec la lecture de l’évangile du 1er dimanche de l’avent : Lc 21, 25-26, suivi d’un temps de silence et des mots du texte mis en évidence.

Prochaine rencontre : Le samedi 6 février 2016 à Chichery
Thème : mode de vie, sobriété-simplicité-environnement
Voir des aspects concrets dans le cadre d’une réco…

André Yverneau

Imprimer E-mail

Yonne historique

Le groupe a démarré en décembre 1988, quelques mois après une rencontre sur le plan national avec des frères, sœurs, laïcs souhaitant un lien plus étroit. Cette réunion avait été préparée par une petite équipe : une Sœur du prieuré de Saint-Martin sur Ouanne, un Frère du prieuré de Charny et 2 laïques : une paroissienne du secteur et une personne plus éloignée dans le département, en famille avec un frère ne résidant pas dans la région.

Dans l'Yonne, les frères et sœurs des campagnes étaient connus, au niveau de la paroisse de Charny mais aussi comme accompagnateurs de mouvements : ACE, MRJC, CMR.

Nous souhaitions rejoindre davantage leur spiritualité, leur manière d'être, leur vie simple, leur choix dans la mission. Membres de mouvements d'AC, nous nous retrouvions à l'aise dans leur orientation et leur démarche, et nous voulions approfondir et partager ce qui fondait nos vies.

En particulier :

  • Le lien entre vie et foi.
  • La place de la parole de Dieu, de la prière dans nos vies.
  • Le partage de notre conception de la mission en monde rural.
  • Une réflexion sur nos engagements en Eglise et en monde rural.

Plusieurs sujets, rejoignant la vie des frères et des sœurs, ont été réfléchis :

  • faire corps avec les ruraux
  • le vivre avec.
  • la fraternité
  • la prière
  • le partage des orientations des frères et des sœurs, de celles des laïcs..
  • le choix dans nos engagements
  • la pauvreté
  • la proximité avec les plus éloignés de la foi
  • la préparation des chapitres généraux.. etc.

Le partage de la vie et des événements vécus par chacun tient sa place de façon régulière ainsi que le partage d'évangile et la prière...

Les réunions, toujours préparées et animées par 1 Sœur, un Frère et 1 ou 2 laïcs avaient lieu dans les prieurés ou dans l'une ou l'autre famille. Actuellement, elles ont lieu au Puits d'hiver à Chichery (lieu d'Eglise), car avec la nouvelle présence de communautés aînées de frères et de sœurs dans le département, il fallait une grande salle pour nous accueillir tous !

Jusqu'en 2002, ces rencontres qui avaient lieu environ 3 fois par an s'enrichissaient d'un week-end inter-départemental annuel ou d'une halte spirituelle avec les 2 départements voisins : le Loiret et la Seine et Marne. Nous le préparions à tour de rôle...

Si au début, les membres laïcs venaient à ces rencontres plus pour se ressourcer, chercher un soutien auprès des frères et des soeurs, actuellement la réciprocité existe. Tous sont à l'aise pour s'exprimer dans la simplicité, l'amitié et la fraternité et réfléchir ensemble d'égal à égal, selon l'état de vie et la vocation propre de chacun.

Tout au cours de ces années, se sont précisés le but, le fonctionnement et l'originalité du groupe, en particulier par rapport au lieu d'Eglise : « le Puits d'hiver » dont nous sommes partie prenante et par rapport aux mouvements d'Action Catholique.

Le bulletin national est aussi un bon lien entre les groupes de France pour garder l'Esprit et l'intuition de nos fondateurs ; nous y faisons référence dans certaines de nos réunions.

Se faire connaître, donner à d'autre l'envie de se joindre à ces différents partages, c'est une préoccupation de "la communion".

Geneviève RICHARD.

Imprimer E-mail

Haute Normandie Historique

La plupart des membres habitent dans le département de l’Eure, certains venant de la région de Honguemare (où les Sœurs ont eu un petit Prieuré, avec des engagements au travail salarié) ; 
d’autres viennent du Neubourg (où les Frères ont eu un Prieuré pendant 20 ans) ; 
d’autres de Bernay (Les Frères en Maison de retraite) ; 
d’autres de l’est du département. 
Quelques membres de Seine Maritime organisent chaque année une vente artisanale en lien avec les prieurés d’Afrique. Certains participent à nos rencontres de la Communion.
Nous sommes à peu près une trentaine de personnes dont deux foyers avec des enfants.

Nos rencontres
Jusqu'au départ des des Soeurs de Quatremare en juiollet 2015, nos rencontres étaient toujours préparées par « le trépied » Frères, Sœurs et Laïcs, tenant compte des préoccupations du moment. Elles le sont maintenant par deux ou trois laïcs et un frère, et ont lieu deux fois par an, au printemps et en automne.
Voici quelques thèmes : 
Racines et croissance. 
La prière a-t-elle un sens dans ma vie ? 
La différence : handicap ou richesse. 
Témoigner de l’espérance face à la violence. 
Ma vie, mes choix, les défis à relever. 
La création et l’homme. 
Aimer cette terre, un défi. 
Les signes d’espérance. 
Approfondissement du charisme des Frères et des Sœurs, à partir du rassemblement des familles spirituelles à Lourdes. 
Traverser nos fragilités. Prendre de la distance.

Nous avons également travaillé les ateliers communs à tous les groupes de « La Communion »
le chantier violence et « qu’as-tu fait de la terre, qu’as-tu fait de ton frère ?
Ces thèmes partent toujours de notre vie. Ils alternent avec des haltes spirituelles où nous privilégions les temps de silence : pour cela, nous allons dans des lieux d’accueil où il y a une communauté religieuse, chez les Sœurs de St Aubin les Elbeuf ou chez les Bénédictins du Bec Hellouin. Pour le 1ère halte sur le thème « Père que Ta volonté soit faite », nous avons bénéficié d’une préparation faite par trois régions. Pour une autre halte, nous avons pris comme thème : « La Résurrection, hier et aujourd’hui, quelle force pour notre foi, pour nos vies ? ». 
Ces temps de rencontres nous apportent beaucoup ; nous vivons cette fraternité à l’image de ce que sont les communautés de Frères et de Sœurs.

La prière du Lundi

A tour de rôle, nous nous inscrivons et nous envoyons la prière que nous avons préparée, à tous les membres du groupe soit par mail soit par la poste. Cela nous permet d’être vraiment en communion les uns avec les autres. Ce courrier ou courriel permet aussi de se donner des nouvelles.
Tout cela nous fait dire « Merci Seigneur d’avoir mis les Sœurs et les Frères missionnaires des campagnes sur notre route. »

Imprimer E-mail

Haute Normandie We Les orientations après les chapitres

Week - end à Canappevile 

Les 28 et 29 novembre, au Prieuré des Frères de Canappeville, le groupe de La Communion s’est retrouvé. Nous étions une bonne trentaine, venue de l’Eure et de la Seine Maritime.

Au programme, le samedi, nous découvrions les orientations des deux congrégations suite aux Chapitres qui venaient d’avoir lieu. Frère Emile nous présenta les orientations des Frères et Sœur Lucie, celles des sœurs. S’en est suivi un échange de questions, réponses. Nous avons pu ainsi mieux comprendre l’importance d’un Chapitre pour les congrégations et les priorités pour les années à venir.

Puis Danièle nous expliqua le travail réalisé au sujet de la Famille Spirituelle et les textes finalisés, travaillés avec les Frères et les Sœurs. Nous nous sommes alors mis en petits groupes pour réfléchir à ces textes sur l’appartenance, la formation et l’engagement. Ceci a permis de nous approprier ces réflexions.

Le dimanche, nous nous sommes retrouvés en petits groupes pour réfléchir à cette question : Comment les orientations nous rejoignent dans nos vies ?

Nous avons ensuite célébré l’Eucharistie en apportant le fruit de notre réflexion du matin.
C’était le 1er dimanche de l’Avent, les enfants, de leur côté, ont réfléchi au texte de l’Evangile de Luc 21,25-26 en le réécrivant avec leurs mots à eux.

Ce week-end, nous avons aussi organisé les élections à bulletin secret pour le ou la référent (e). Danièle, ne pouvant plus assurer cette mission, étant à l’équipe de coordination. Delphine et Philippe Duthoit ont eu la majorité des voix. Ils ont accepté d’assumer ce service, en couple, car ils ont beaucoup d’engagements par ailleurs. Nous les en remercions.

Notre prochaine rencontre sera une Halte Spirituelle autour de l’accueil. Elle aura lieu le week-end du 20-21 février à Saint-Aubin les Elbeuf. Nous invitons le groupe de l’Orne.

Le 2 janvier, Daniel Bruckert, membre de La Communion, est parti vers le Père. Ses obsèques ont eu lieu le 13 janvier. Nous garderons de Daniel le témoignage d’un croyant, au service de la paroisse pendant de nombreuses années et très attaché aux congrégations de Frères et des Sœurs. Nous assurons Micheline de notre soutien fraternel. Il avait écrit un article dans Chronique de septembre 2014.

Françoise Lamblin

Imprimer E-mail

Anjou Les charismes chez les F.M.C et Sœurs des campagnes

Le groupe de La Communion Anjou – Vendée – Touraine s’est retrouvé le samedi 3 octobre 2015 à Saumur chez les sœurs de Jeanne Delanoue pour vivre un temps de rencontre et d’échange. Malheureusement aucun tourangeau n’a pu participer pour des raisons de santé principalement, mis à part la communauté des Sœurs de Ligueil. Nous étions donc 20 participants.

ANJOU 2016  01 IMG 2207 b

Après les retrouvailles et l’échange de nouvelles des uns et des autres, nous avons découvert ou redécouvert qui étaient les fondateurs des Sœurs et Frères Missionnaires des Campagnes, Soeur Ghislaine et le Père Epagneul.

Nous avons fait un « brainstorming » (tempête de cerveau), disant spontanément ce qui nous venait à l’esprit évoquant les noms du Père Epagneul et de Soeur Ghislaine. Beaucoup d’anecdotes ont été racontées à propos du Père, car il visitait beaucoup les familles.
Ensuite, Soeur Denise a retracé le parcours de chacun d’eux en pointant les événements importants qui les ont amenés à la fondation des congrégations.

La pause-déjeuner fut une vraie auberge espagnole où les différents plats concoctés par chacun ont été appréciés ! L’ambiance était chaleureuse et fraternelle autour des tables !

Le temps de l’après-midi a été consacré à une réflexion sur le charisme des deux congrégations à partir de la vidéo les présentant. Pendant le visionnage chacun était invité à repérer les paroles et les images qui évoquaient le charisme.
Par petits groupes, ensuite, l’échange a été guidé par ces quelques questions :

Pour moi qu’en est-il de mon « être-avec » le Christ ?
Quels événements et étapes m’ont marqué ?
Ce qui m’aide et me soutient ?
Quelles difficultés je rencontre ? Comment j’essaie de les surmonter ?

Les discussions ont été riches, mais il est difficile d’en rendre compte, puisque aucun « secrétaire » n’a été nommé ! La journée s’est clôturée entre les mains du Seigneur. Chaque groupe a pu formuler une prière avec des éléments forts échangés. Nous avons médité avec la prière de Sœur Ghislaine et le psaume 127.

Heureux qui craint le Seigneur et marche selon ses voies !
Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! A toi, le bonheur !
Ta femme sera dans ta maison comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table, comme des plants d'olivier.
Voilà comment sera béni l'homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !
Tu verras le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils. Paix sur Israël !

Claire Sourice

Imprimer E-mail

Plus d'articles...