Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Historique OISE

15 octobre 2016 à Verte fontaine - A l'école des fondateurs: Disciples, Apôtres

5 Juin 2016 à Allonne - Etre missionnaire aujourd'hui.

14 février 2016 à Songeons - La miséricorde selon le Pape François.

05 septembre 2015 à Allonne - Les charismes.

07 juin 2015 à Loconville - Engagement dans la Communion. S'engager à quoi?...

27 fevrier 2015 à Feuquières - Attentat contre Charlie Hebdo.

29 mars 2014 à Verte Fontaine -  Droits des malades en fin de vie .

17 novembre 2013 à Chaumont en Vexin -  Ordination au diaconat permanent de Ph. Audiguier. 

13 Octobre 2013 à Allonne  - Le pape François, échange à partir de l'interview aux revues Jésuites. 

Imprimer E-mail

Haute Normandie Halte Spirituelle "Sur les pas de St Martin"

 Haute Normandie 18 19 mars 2017 Halte spi

Témoignage d’Odile

Halte Spirituelle du 18-19 mars à Canappeville en temps de Carême
Temps personnels et temps d’échanges en groupes ont ponctué notre rencontre.
A partir de la Chronique Sur les pas de Saint Martin, en lisant l’édito et l’article de Xavier Gué, mais aussi des écrits de Sœur Ghislaine et du Père Epagneul, nous avons été invités à relever ce que nous découvrions , ce qui nous frappait, ce que nous aimions.

 

 

Que de points à relever !

- Du très jeune âge de Martin, soldat, qui par son geste de partage a eu cette révélation de Dieu dans le mendiant qu’il a vêtu.
- De Martin, fondant une communauté, prenant du recul pour méditer et revenir dans les campagnes non christianisées.
- De Martin, recevant la mission d’Evêque, à son insu.
- De Martin, réconciliant jusqu’à ses dernièresheures

 .Que de similitudes avec la vie de Jésus !

Avec les textes du Père Epagneul et de Sœur Ghislaine, nous ne sommes pas étonnés de les voir se tourner, se remettre dans les mains de Saint Martin, comme protecteur de leur Congrégation.
Et nous ? Avec les textes de Luc sur l’envoi en mission des 72 ; de Marc sur la multiplication des pains ; de Mathieu sur le jugement dernier, nous avons pris le temps de nous dire comment nous nous sentons appelés à devenir disciples et apôtres, à la manière de saint Martin, à quelle mission.
Week-end très riche, bonne pause en ce temps de Carême, au milieu de nos vies bien remplies

Odile DORCHIES

Imprimer E-mail

Ariège 2016 13 Nov Hommage à Stan


En hommage à Stan 

Merci Stan
Comme à notre habitude nous nous retrouvons au prieuré des sœurs pour notre rencontre trimestrielle.
Stanislas JARZABEK qui vient de nous quitter.
Ariège 2016 11 13 Stan IMG 5967 640x480

Stan comme nous l’appelions était un fidèle de la communion et il était de tous les combats de l’A CAT du CCFD, de foi et lumière et il s’avait s’engager pour les autres en toute simplicité sans se mettre en avant et dans le respect de tous. Ses histoires de mineur Polonais, de syndicaliste ainsi que le son de son accordéon vont nous manquer.
Nous accueillons avec émotion le témoignage d’Henriette et l’assurons de toute notre amitié.
« Merci à toi Stan de ton passage parmi nous de nous avoir fait le don de ta belle personne. »

 

L’esprit de la fraternité
Nous faisons un tour de table qui permet d’accueillir des nouvelles de chacun. L’esprit de la fraternité c’est bien de porter une attention et une écoute particulière à chacun.
Ce moment privilégié permet à chacun de s’exprimer et de partager ses joies, ses peines, son vécu et de son état de vie.
La nouvelle association
Ensuite nous abordons les statuts de la nouvelle association en précisant qu’il s’agit bien d’une continuité. Il s’agit d’une structure qui accueille tous ceux qui se retrouvent dans la spiritualité et les charismes des Frères Missionnaires des Campagnes et des Sœurs des Campagnes. Ce que nous appelions « La Communion » devient « Amis missionnaires de campagnes ».
L’évolution que nous vivons est le fruit du travail réalisé depuis le commencement par l’ensemble des membres de la communion.
Il faut le vivre comme une continuité qui doit nous permettre de conforter le charisme que nous partageons avec les frères et les sœurs.
Partage d’EvangileAriège 2015 12 13 Groupe 2
Nous profitons du bonheur d’avoir des sœurs par leurs explications suite à la lecture de l’évangile.
La connaissance des sœurs nous éclaire et grâce à elles nous partageons l’évangile avec une compréhension améliorée.
Nous terminons notre rencontre par une présentation et une explication relative au calendrier liturgique et naturellement nous clôturons notre rencontre par un chant et une collation bien méritée.

Imprimer E-mail

Oise 2016 10 15 - A l'école des fondateurs: Disciple, Apôtre.

A l’école des fondateurs nous sommes appelés à être: Disciples et apôtres.

15/10/2016 - Verte Fontaine

2016 10 15 DSC06306a
Plusieurs passage de l’Evangile évoquent ces étapes de disciples à Apôtres. Matthieu 4/19, Marc 3/14 et Luc 6/13: « Jésus appela ses disciples et il en choisit douze auxquels il donna le nom d’apôtres »

Disciple
Le disciple est celui qui adhère à la Parole de Dieu à la personne du Christ. On est d’abord disciple puis on devient apôtre.
Etre disciple c’est se rendre accueillant à la Parole de Dieu. Martin rencontre le Christ en la personne du pauvre. Disciple et apôtre sont indissociables. Disciples et apôtres sont deux attitudes à parfaire. Nous ne sommes jamais arrivés. Etre disciple c’est être en confiance avec le Christ et être en travail de perfectionnement.

Apôtre
Aujourd’hui il semble que l’on soit d’abord apôtre par le témoignage. Si le pape François est devenu si rapidement populaire c’est d’abord parce qu’il il y a une cohérence entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. Il traduit en actes ce qu’il dit en particulier dans l’accueil des pauvres, des petits, des migrants.

  • - Evangéliser : C’est donner envie de découvrir Jésus.
    Au début de l’Evangile de St Jean, deux disciples s’approchent de Jésus et lui demandent «  Où demeures –tu ? » c’est une autre manière de lui dire qui es-tu, nous voudrions en savoir plus sur toi.
  • - Evangéliser : C’est faire percevoir à l’autre qu’il est aimé de Dieu
    C’est aider à découvrir Dieu à travers l’attitude de Jésus dans les Evangiles. Le comportement de Jésus à l’égard des foules, à l’égard de chaque personne qui l’approche traduit l’attitude de Dieu envers chacun.
  • - Evangéliser : C’est une vie en cohérence avec les valeurs de l’Evangile.
    C’est le programme de toute une vie.
    Les personnes que nous côtoyons ne manquent jamais de nous faire remarquer les incohérences entre la conduite des chrétiens et les valeurs auxquelles ils se référent.

  • - Evangéliser : c’est donner aux personnes la conviction qu’elles ont de la valeur.
    Le regard de Jésus sur chaque personne est un regard qui le rétablit dans sa dimension humaine et spirituelle.
  • - Evangéliser dans la famille spirituelle des Frères et des Sœurs des campagnes :
    C’est aussi, être avec le Christ, être avec les frères, être avec les ruraux.

Prochaine rencontre dimanche 23 mars à 9 h 30 Loconville chez Philippe et Viviane.
Rencontre préparée par Bernadette Beaudouin Rouyères, Michel et Thérèse Cayeux.

Imprimer E-mail

Vous avez dit "Fraternité missionnaire en rural" ?

2016.WE formation 7Proche des congrégations des Frères et Sœurs des campagnes, puisque j’ai participé à différentes activités qu’ils ont organisées : camp franco-portugais, couronne de l’Avent, marche de Pâques, JMJ, équipe Parole et vie… je voulais comprendre ce qui pouvait animer ces hommes et ces femmes à choisir le rural.
J’ai souvent entendu parler du charisme des Frères et Sœurs des campagnes, mais qu’est-ce que c’est ? De quoi s’agit-il ? J’avais du mal à comprendre.
Puis est arrivée cette formation sur le Charisme de la Fraternité missionnaire en rural mise en place suite à la création de l’association et pour préparer les futurs engagements au mois d’août 2017.

Cette formation ouverte à tous a été marquée pour moi par des moments forts :
-    Nous avons commencé en sous-groupe par expliquer comment chacun avait rencontré les frères et sœurs des campagnes. Quelle richesse ! C’est un magnifique trésor que chaque membre de la communauté a pu semer dans la vie des amis de la communion. C’est incroyable de voir comment cette communauté porte du fruit au sein de chaque famille. Chacun dans son histoire évoque la même chose en parlant de son lien avec la communauté :  une proximité, une présence, une simplicité dans une richesse humaine, un soutien, une amitié, une fraternité et bien sûr une force spirituelle qui nous porte dans notre chemin vers Dieu.
 
-    Ensuite nous avons pris le temps de définir tous ensemble les termes « fraternité missionnaire en rural ». Qu’elle ne fut pas ma surprise de découvrir que les frères et sœurs dans leur nom, portaient accolés, les mots fraternité et missionnaire. Deux mots tellement forts pris indépendamment, mais qui, juxtaposés, révèlent la mission donnée par le baptême et impulsée par l’Esprit Saint : révéler Jésus à chaque être humain. Accueillir mon frère et ma sœur dans une gratuité pour vivre de l’amour du Christ.

-    Après cette grande découverte mon cœur n’était pas encore rassasié j’avais besoin d’avoir des exemples concrets de cette vie de fraternité missionnaire. Je voulais comprendre comment cette communauté vivait au quotidien de cette source laissée par les fondateurs. Je fus vite exaucée puisque nous avons eu l’historique de la création des deux Congrégations, et le témoignage d’une sœur (sœur Caroline) et de deux frères (Frère Thomas et Frère Jacques). J’ai été très touchée par les histoires personnelles et comment chacun d’eux avait embrasé la vie de religieux grâce aux Congrégations des Frères missionnaires et des Sœurs des campagnes
Quel week-end de formation exceptionnel et très enrichissant il m’a été donné de vivre. Il fut rempli d’échanges, de fraternité missionnaire et de découvertes. Merci Seigneur, Merci Esprit-Saint d’avoir insufflé ce parcours de formation.
En résumé « tout ce qui se partage, se multiplie ». (Pape François)

Delphine (Seine et Marne)

Voir les photos du WE : album photos

Imprimer E-mail

Plus d'articles...