Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Haute Normandie 20-21 février 2016: Accueillir l'Autre et vivre la rencontre

Accueillir l'Autre et vivre la rencontre

Haute Normandie 20 21 fev 2016 groupe

Tel était le thème de la Halte Spirituelle des 20 et 21 février pour le groupe de La Communion de Normandie.
Nous avons choisi de nous arrêter et de vivre la rencontre autour des textes de Zachée, du chêne de Mambré ou encore de Marthe et Marie et du Bon Samaritain.

Différents temps individuels ou d'échanges en groupe nous ont permis de réfléchir sur le sens de l'accueil, sur la manière d'être accueillant au travail, en paroisse, dans nos engagements et de dire ce que la rencontre produit en nous.


Lors de l'Eucharistie, chaque groupe s'est exprimé. Voici quelques réflexions :
Oser, se laisser déranger, Avoir besoin des autres, Aller au-delà de la peur.
Les rencontres sont vitales, importantes pour se ressourcer, pour recharger les batteries.
Etre à l'écoute de Dieu et des autres pour apprendre à aimer à la manière de Jésus. 
Les rencontres nous aident à continuer le chemin, à être attentifs, à nous laisser interpeller. Vivre la rencontre, c'est accepter de se livrer à l'autre. Etre disponible à l'inattendu comme le Bon Samaritain ou Marthe et Marie, cela nous permet d'aller plus loin dans ce que nous avons à vivre.

La rencontre provoque des réactions d'accueil, de réserve, d'appréhension ou de retrait. Elle permet d'exister, de faire ensemble, de partager, d'écouter, de relativiser. Une rencontre réussie provoque une communion, une empathie, de la joie, de la paix.
L'accueil en vérité est source de récompense.
Vivre la rencontre c'est aller au-devant des autres et ne pas attendre, se mettre à la bonne place pour bien voir mais pas pour être vu.
Sur notre route, des Frères et Sœurs des Campagnes nous ont permis de faire de vraies rencontres, de vivre de vrais moments de partage et d'écoute. Leur charisme de proximité avec les ruraux, leur "vivre avec" sont pour nous des chemins, des messages pour accueillir à notre tour.

Haute Normandie 20 21 fev 2016 panneau des enfants

 

Et les enfants ? C'est autour de Zachée qu'ils se sont interrogés sur le sens de l'accueil.
"Jésus, apprends-nous à transformer nos cœurs" nous disaient-ils.
"Je suis curieux de Dieu quand je vais au caté, à la messe ou quand je prie."
"On n'est pas toujours conscient du mal que l'on fait aux autres mais dire pardon, ça répare.
"On peut être riche en amour, en amitié, en partage, en paix »
« La patience, la gentillesse et l'attention aux autres est une des recettes de l'accueil.»
Ils ont terminé leur intervention par la prière ci-contre.

Imprimer E-mail

OISE 2016 - Etre missionnaire aujourd'hui

Etre missionnaire aujourd'hui

Rencontre du 5 juin 2016 à Allonne chez Michèle et Alphonse.

Un temps précieux pour prendre des nouvelles des uns et des autres et nous démarrons notre rencontre sur le thème : « Missionnaire aujourd’hui ».

Missionnaire aujourd’hui.
L’Oise est toujours terre de mission. A l’image des apôtres et des disciples qui partent annoncer la Bonne Nouvelle d’un Dieu qui aime et d’un Christ 
ressuscité, à l’image d’un pape François qui nous envoie aux périphéries, et d’un Frère Raphaël, qui laissait Oise 2016 06 05 Allonne DSC05863 asa lumière de vélo allumée, pour avoir l’occasion de s’arrêter et de parler aux personnes qui le lui signalaient.
Où en sommes –nous ?
1- Sommes-nous toujours des missionnaires de l’Evangile avec, dans, et hors de nos communautés ? Chacun prend un exemple personnel de ce qui lui semble important de sa transmission à l’autre, sans faire de prosélytisme.
2- « Fleurir là où Dieu nous a plantés » pour transmettre l’Amour et la Joie du Christ, ce n’est pas toujours facile. Qu’est-ce qui nous permet de tenir bon et de donner envie à ceux qui s’en sont éloignés, ou qui ne le connaissent pas, de devenir amis du Christ ,

Un sentiment général
La plupart des membres du groupe ont été formés au sein de différents Mouvements d’Action Catholique et portés par l’espérance qu’a fait naître le Concile Vatican II. Aujourd’hui, ils se retrouvent difficilement dans les paroisses où ils ont le sentiment de faire marche arrière, que la vie réelle n’est pas prise en compte. Cependant c’est en Eglise que nous voulons vivre notre foi.

La diversité des engagements
Etre missionnaire aujourd’hui est d’abord de l’ordre du témoignage. C’est une manière de vivre en cohérence avec les valeurs évangéliques. Le témoignage prend différentes formes soit par des activités dans des associations, soit dans des responsabilités au sein de la paroisse. La liste des engagements est importante :
- Participation aux activités du Secours CatholiqueOise  2016 06 05 Allonne DSC05867
- Distribution des journaux paroissiaux
- Animation de groupes de caté
- Rencontre de parents en vue du caté
- Parrainage d’enfants pour la 1ère communion
- Animation ou participation à un groupe partage d’Evangile
- Participation au CMR
- Accueil des familles en vue des funérailles d’un proche
- Préparation au baptême, au mariage
- Participation à l’épicerie sociale
- J’emmène toujours une icône avec moi, ça fait poser des questions
- Participation à différents réseaux (LDH, Migrants, Croyants unis pour la Paix….)

Nous nous sentons en plein accord avec les propositions du Pape François. Etre missionnaire se traduit aussi par des actes qui sont dans la droite ligne de l’Evangile et qui témoignent d’un Dieu proche des hommes.

Ce qui nous fait tenir bon
« Si tu veux te nourrir il faut sortir de la paroisse ! »Oise 2016 06 05  Allonne DSC05876 640x480
La participation à des groupes tel « Amis en Communion »
La participation à des groupes d’Action Catholique : ACMSS, CMR, …
La foi, je crois que Dieu m’aime là où je suis, comme je suis : Lui est fidèle.
La prière, les groupes de formation
Ce que dit le pape François donne du poids à ce que l’on pense.
La création de lieux ruraux : l’Oustal , le Puits d’hiver…

Alphonse Gourlain

Imprimer E-mail

Oise 2016 - La Miséricorde à la lumière du Pape François

 

La Miséricorde à la lumière du Pape François

Oise 2016 02 14 Songeons marche détenteRencontre du groupe de la Communion à Songeons chez Thérèse et Michel Cayeux le 14 février 2016

Comme dans toute bonne famille nous prenons un temps de partage des nouvelles des uns et des autres. (Bernadette ne pouvait être des nôtres, mais elle était bien présente par le long travail qu’elle nous a adressé).

Pour cette rencontre nous étions invités à lire la Bulle du Pape François sur la miséricorde avec 3 questions en mémoire.

1) Quelle définition je peux donner du mot miséricorde ?
2) Dans ma lecture j’ai pu découvrir un aspect de la miséricorde
- a Qui me parle
- b Qui m’interpelle
- Ce Que je ne comprends pas
3) Partage d’une expérience de miséricorde que j’ai vécue personnellement.

1 - Quelle définition je peux donner de la miséricorde.
- Des le tour de table ce sont d’abord des synonymes qui sont donnés : Compassion, pitié, pardon, tendresse, indulgence, patience, bienveillance
- Dieu qui a le cœur ouvert à la misère de l’homme
- Dieu qui est toujours à nos côtés, qui croit en nous, qui nous attend.Oise 2016 02 14 Songeons 5a
- « La miséricorde c’est l’agir de Dieu envers nous »
- La miséricorde c’est ce qui nous émeut jusqu'aux entrailles.
- Dans le cantique de Zacharie en Luc 1/78 Luc parle « Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu »
- La miséricorde va au-delà de la justice mais elle ne s’en dispense pas.
- La miséricorde est un agir et pas un pieux sentiment, voir toute l’action de Jésus.

2 - Dans ma lecture j’ai pu découvrir un aspect de la miséricorde.

a et b- Ce qui me parle ou m’interpelle.

Oise 2016 02 14  Sogeons 3b - Je suis invité à faire œuvre de miséricorde car je suis moi même objet de miséricorde.
- Dans la pastorale comment témoigner de la miséricorde de Dieu ?
- C’est l’écoute de la parole de Dieu qui nous aide à trouver le chemin de la miséricorde, celui du pardon dans le sacrement de pénitence.
- La difficulté que nous pouvons avoir à pardonner, à être dans l’attitude du père de l’enfant prodigue : être constant dans l’amour envers son fils quoiqu’il ait pu faire. Pardonner c ‘est retisser les liens c’est autre chose qu’oublier, c’est aussi donner la possibilité d’une seconde chance.
- Enfin une présentation de «  l’indulgence » acceptable. L’indulgence n’est pas ce qui s’achète pour réduire le temps de purgatoire !!!!! Le pape François la présente comme l’attitude à avoir pour accueillir l’amour de Dieu et surmonter nos mauvais penchants «  en donnant à chacun d’agir avec charité » N° 22.

c- Ce que je ne comprends pas.

- Les missionnaires de la miséricorde !!! Y-a-t-il besoin de super confesseur ? ( Est-ce pour le Pape une manière de présenter l’Eglise avec un visage de miséricorde ?)
- Nous sommes nombreux à percevoir un décalage (un abîme) entre l’accueil que propose l’Evangile aux pécheurs et celui de l’Eglise, entre ce que propose le pape et la rigidité de l’institution Eglise.
- La bulle n’évoque pas les questions des divorcés dans les attitudes de miséricorde !
- Le pape propose la miséricorde comme pilier de l’Eglise ! Beaucoup de chemin pour chaque chrétiens, un long…. chemin pour l’Institution !

3- Partage d’une expérience vécue de miséricorde.

Quelques aspects de ce que nous avons partagé
- Le don n’attends pas de contre don, une démarche de miséricorde n’attend pas de retour.
- On peut penser que des personnes sont tellement blessées, tellement détruites que la
- démarche de miséricorde leur reste inaccessible au moins pour un temps.
- On ne gomme pas ce qui a été fait, on commence quelque chose de nouveau.
- La pratique de la miséricorde n’est pas le propre des chrétiens, des athées nous montrent parfois l’exemple.Oise 2016 02 14 Songeons Table eucharistie

Quelques aspects pratiques pour la vie du groupe.

Prochaines rencontres :
- 5 juin 2016 à Allonne chez Michèle et Alphonse ( préparation Copie- Audiguier)
- Vacances partage du 6 au 13 en Ariège
- 15 octobre 2016 - lieu à préciser- ( préparation Thiénot – Gourlain)
- 23 au 27 Aout 2017 rassemblement à Tours en l’honneur de Saint Martin.

Imprimer E-mail

Yonne 2016 02 08 la Création et l’écologie

 

Partage sur la Création et l’écologie.

Réflexion  à partir de la charte élaborée par des frères sœurs et laïcs en juin 2009
et la lecture de « Laudatio si » : Education et Spiritualité écologiques

  Quelques mots clé ou phrases
   - Convertir nos cœurs, la charte de 2009 insiste sur l'incarnation.
   - Le Christ habite chaque personne. 
   - Notre mode de vie a des répercussions sur les pays du Sud.
   - Le regard optimiste du pape François. 
   - La nécessité de la louange, du merci, du savoir regarder, de mettre en valeur un bouquet, un vitrail.
   -  Prendre un temps de pause de se dire pourquoi je fais cela
   -  Le rôle du collectif pour pouvoir influencer des décisions.
   - Des gestes concrets en faveur de l’écologie : le covoiturage, le prêt d'outils  les économies de lumière,
      d’ eau, le tri des déchets. 

                                                                                                       André 

Yonne 2016 02 08 P1020784 b

Imprimer E-mail

Halte spirituelle 2016

Une trentaine de Laïcs, Soeurs et Frères Missionnaires des campagnes se sont retrouvés pour deux jours, au prieuré st Martin, à la Houssaye en Brie (Seine et Marne) pour vivre une Halte spirituelle.
L'encyclique du Pape François sur la sauvegarde de notre maison commune (Laudatosi) servait de base à nos réfléxions. Les thèmes que l'on peut aborder à partir de ce document sont multiples et variés comme l'est la création. Je retiens plus particulièrement ce qui concerne l'homme et sa place parmi les autres créatures. 
Pourquoi suis-je Là ? Quel est le sens de mon passage en ce monde ? Quelle est mon origine ? Vivant dans la distraction, les occupations, il est bon de s'arrêter pour y penser ! Se demander ce qui me construit, m'humanise, vers quoi je vais...

C'est aussi reconnaître d'où je viens, ce qui m'a construit et ma place dans l'univers. L'univers qui n'est pas achevé, qui est en mutation. je suis appelée à continuer l'oeuvre de création. La terre est un don qui appartient aussi à ceux qui viendront après moi. Elle est à respecter, à garder et pas seulement à exploiter. Bien souvent, l'homme fait oeuvre de décréation, il gâche ce trésor qu'il a reçu.  Pourtant, il en est l'administrateur, pas le Seigneur !

Le Christ nous recrée, nous ressitue dans la relation à Dieu, aux autres, à la nature. Vivre l'Evangile, c'est faire oeuvre écologique. La vocation chrétienne consiste à protéger l'oeuvre de Dieu, le louer, l'admirer : "c'est contribuer, sans cesse, à remettre le monde à l'endroit".

L'homme est invité à conduire la création à son Créateur, à la plénitude de Dieu. La création est en marche vers Dieu, c'est un mystère de foi.

Imprimer E-mail

Plus d'articles...