Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Loiret_2016_3_avril_accueil_ des_ nouveaux.

Accueil de nouveaux

Nous nous sommes retrouvés le dimanche 3 avril 2016 autour d’un repas partagé. Le soleil, la chaleur, l’amitié, la convivialité rendaient la rencontre très joyeuse.

Loiret 3 avril 2016 aAprès les Chapitres Généraux des Frères et des Sœurs, les Laïcs ont été nombreux à manifester leur proximité ce qui donne un nouvel élan au charisme, une nouvelle manière de le vivre au quotidien, dans la prière, l’écoute de la Parole de Dieu, dans la proximité avec ceux qui nous entourent et aussi dans l’engagement dans l’Eglise locale.

Le groupe de La Communion a proposé un temps de partage fraternel afin de mieux se faire connaître et pour ceux qui le souhaitent, rejoindre notre Famille Spirituelle. Nous avons accueilli de nouvelles personnes. C’était une joie de faire leur connaissance.

Nous avons présenté un montage photos vidéo projeté avec les grands moments de la vie de « La Communion » : le pèlerinage à Tours « Sur les pas de Saint Martin », des retraites, quelques Haltes Spirituelles, les Sessions nationales ou régionales sur des thèmes de réflexion, comme la non-violence par exemple, les mêmes sessions en Afrique, la charte de l’environnement, les vacances-partage dans l’Orne, en Bretagne, au Mont Saint-Michel, dans les Vosges, les 25 ans de La Communion.

Nous avons pu entendre plusieurs témoignages de Laïcs, Frères, Sœurs.
A partir de ces témoignages, des questions étaient posées :
- Quel aspect m’a intéressé ?
- Quelles sont les autres questions que je souhaite poser ?

Nous sommes tous appelés à la Sainteté, chacun avec son chemin. Il est possible de suivre un chemin de béatification, même dans le mariage ainsi que le Loiret  23 avril 2016 bPape François l’annonçait lors du lancement de l’Année de la Vie Consacrée. Un couple est venu à « La Communion » après s’être investi dans la paroisse, son parcours au sein du CMR Ainés, son besoin de relecture et de partage, sa passion de communiquer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ et son besoin d’être acteur. C’est un Frère des Campagnes qui lui a fait découvrir notre Famille Spirituelle. Le couple se sent faire partie d’une équipe en marche.

Quel lien voyons-nous avec notre vie au quotidien, avec nos divers engagements dans l’Eglise et dans le monde ?
Parmi les réponses :
Soyons inventifs -partage et lien, rencontres, découvertes, l’engagement missionnaire commun à tous,
Où s’arrête l’Eglise ? Suivre l’appel du pape François et aller aux périphéries,
La Communion correspond à des étapes de notre vie et de notre foi- vivre simplement - la relecture de l’Evangile permet de grandir- communion=échange.
Des groupes de La Communion envoient une prière chaque lundi - appréciation du temps d’Evangile à domicile - des temps de partage, de méditation au Pont-de-Pierre comme lieu missionnaire parmi d’autres,

La rencontre s’est terminée après les annonces. La semaine Vacances-Partage en Août 2016 dans l’Ariège a été évoquée et 2 retraites sont prévues en 2017.
Gérard Dangerville

Imprimer E-mail

Nord_2016_31_janvier_Ensemble_Vivre_Autrement

ENSEMBLE VIVRE AUTREMENT,
Nord Maubert EVA Habitat 17 mars 2016L’intitulé de notre association est bien le but de notre démarche.
Oui, c’est un projet que nous mûrissons depuis de nombreuses années.
Les premières réflexions et la base du projet se sont faits en 2009 avec les amis en communion (plusieurs réunions à La Houssaye), suite à une idée lancée par les Jeauneau .
Merci Bernard et Marie Annick…
Depuis 2010 l’association EVA 08, cherche à «  créer un lieu de vie pour personnes âgées ou autres, afin de vivre et vieillir dans les meilleurs conditions possibles (de convivialité, de solidarité…) »

Après bien des rencontres, des échanges on a appris à se connaître ; une équipe solide s’est constituée. Après bien des vicissitudes, en 2015 Le Pré aux Fleurs est sorti de terre.
C’est la rencontre de l’association « Le Chênelet », entreprise d’insertion et bailleur social, qui a cru à notre projet innovant et qui nous a fait confiance. La proposition a été faite de construire des logements sociaux qui nous seraient loués.
La 1ère tranche aujourd’hui réalisée comporte 6 logements de type T3, dont 3 de 64 m2 et 3 de 74m2. A part la surface, tous les logements sont construits d’une façon identique. Il faut savoir que les logements sociaux sont classés en plusieurs types et que dans notre cas 3 logements sont réservés à des personnes à très faibles revenus et 3 logements pour des personnes à revenu moyen et pour qui bien sûr le loyer est supérieur. Ce qui veut dire que des personnes modestes peuvent aussi habiter dans des logements confortables, écologiques, économes en énergie et avec un environnement agréable.

Les premiers habitants sont arrivés fin janvier.
Les habitants entre eux et avec l’aide de l’association EVA, vont créer un « Comité d’habitants » qui sera chargé d’animer le groupe afin de trouver les meilleurs moyens pour « LE VIVRE ENSEMBLE. »

La maison commune partagée sera le cœur de notre vie de groupe. C’est là que nous nous retrouverons pour partager des temps de détente, des repas Nord Maubert EVA habitanten commun, des temps de réflexion et aussi que nous pourrons accueillir des groupes extérieurs ; nous voulons être ouverts au monde qui nous entoure. Une chambre nous permettra de recevoir nos enfants et nos amis. La convivialité se vit au jour le jour par l’accueil des uns et des autres, et la bonne ambiance qui existe déjà entre nous.
La chartre, élaborée ensemble, nous aide à vivre la solidarité, le respect (des autres et de la nature), la fraternité et l’entraide.
Une deuxième tranche de 4 logements est prévue - nous espérons dans un temps assez court - ce qui permettra d’étoffer notre groupe. La liste d’attente est ouverte…
Beaucoup de personnes de notre entourage nous demandent si nous nous sentons bien ; la réponse est oui. Nous avons beaucoup travaillé sur nous pour pouvoir vivre autre chose, espace plus réduit, donner, trier, pour « moins de biens pour plus de liens » : nous le vivons concrètement.
Ce projet a été soutenu par la prière de nombreuses personnes et communautés religieuses ; cela nous a beaucoup aidés et nous espérons pouvoir continuer à ouvrir notre cœur à tous dans un esprit de partage et de bienveillance.
Anne-Marie et Jean Watier

Nord 2016 janvieer 31  logo-EVAAssociation E.V.A. 08
19D Route de Charleville
08260 Maubert-Fontaine
Tél. 03 24 37 09 48
www.EVA08.org

Imprimer E-mail

Nord_2016_17_Mars_Oser_faire_du_neuf

Nous nous sommes retrouvés le jeudi 17 mars dans les Ardennes, chez Jean et Anne-Marie Watier.
Le thème de cette rencontre :
Oser faire du neuf, accueillir ce qui est neuf et nous déstabilise

Pourquoi ce mot «  oser » ?Nord 17 mars 2016 groupe
Jean et Anne-Marie ont mis en place avec des amis un habitat groupé participatif *
« Au sein de cette association, nous sommes tous acteurs. De nombreuses fois, nous avons remis notre projet à zéro. Nous avons été soutenus par des amis, par une communauté de carmélites et bien d'autres personnes. Notre projet était : bien vieillir dans les Ardennes dans l'esprit des Sœurs et Frères des Campagnes. »

 

Quelques phrases qui nous font vivre : 

- moins de biens pour plus de liens
- tout ce qui n'est pas donné est perdu.

Cette démarche ne nous laisse pas indifférents :
- savoir se détacher, savoir innover, savoir communiquer,
- savoir cheminer ensemble, savoir se respecter dans les différences, être ouverts.
Nous avons chacun et chacune notre chemin. Il n'y a pas de petites choses, c'est la façon de les faire qui importe, c'est être signe autour de nous. Trouver du bonheur dans ce que nous vivons. Toute orientation est un choix qui annonce un avenir, mais au profit de qui ? de quoi ? pour quelle société ?

Un texte de Jean Debruyne, « Avenir », nous a permis d'approfondir le partage que nous avons eu.
En voici quelques phrases :
 Désormais notre avenir et nous grandissons côte-à-côte.
Apprenons à vivre sans nous entourer de toutes les sécurités et garanties possibles.
Ouvrons le droit à l'initiative et donc le droit à l'erreur.
Notre avenir est un chemin, ce n'est pas un état, c'est un commencement. 

Ce fut pour chacun de nous un temps fort et riche, prolongé par le repas partagé, spécialités du Nord : tarte au maroilles, endives.
La visite de la « maison commune » nous a montré que tout a été fait et conçu pour un accueil chaleureux .
Le Frère Michel Benoit nous a partagé les nouvelles et les projets de La Communion : vacances-partage, retraite…

Nous avons ensuite pu partager le texte de la rencontre avec la Samaritaine :
- le puits, symbole de la rencontre, du mariage
- l’eau, source de vie en nous : avoir aussi des lieux pour se  désaltérer 
- la Samaritaine, une missionnaire… Et nous ?
Enfin, un temps pour célébrer l'Eucharistie, avec ce que nous vivons.
Une journée bien remplie pour chacun de nous...Merci pour ces partages dans l'amitié et la confiance !
Thérèse Chombart

Imprimer E-mail

Haute Normandie 20-21 février 2016: Accueillir l'Autre et vivre la rencontre

Accueillir l'Autre et vivre la rencontre

Haute Normandie 20 21 fev 2016 groupe

Tel était le thème de la Halte Spirituelle des 20 et 21 février pour le groupe de La Communion de Normandie.
Nous avons choisi de nous arrêter et de vivre la rencontre autour des textes de Zachée, du chêne de Mambré ou encore de Marthe et Marie et du Bon Samaritain.

Différents temps individuels ou d'échanges en groupe nous ont permis de réfléchir sur le sens de l'accueil, sur la manière d'être accueillant au travail, en paroisse, dans nos engagements et de dire ce que la rencontre produit en nous.


Lors de l'Eucharistie, chaque groupe s'est exprimé. Voici quelques réflexions :
Oser, se laisser déranger, Avoir besoin des autres, Aller au-delà de la peur.
Les rencontres sont vitales, importantes pour se ressourcer, pour recharger les batteries.
Etre à l'écoute de Dieu et des autres pour apprendre à aimer à la manière de Jésus. 
Les rencontres nous aident à continuer le chemin, à être attentifs, à nous laisser interpeller. Vivre la rencontre, c'est accepter de se livrer à l'autre. Etre disponible à l'inattendu comme le Bon Samaritain ou Marthe et Marie, cela nous permet d'aller plus loin dans ce que nous avons à vivre.

La rencontre provoque des réactions d'accueil, de réserve, d'appréhension ou de retrait. Elle permet d'exister, de faire ensemble, de partager, d'écouter, de relativiser. Une rencontre réussie provoque une communion, une empathie, de la joie, de la paix.
L'accueil en vérité est source de récompense.
Vivre la rencontre c'est aller au-devant des autres et ne pas attendre, se mettre à la bonne place pour bien voir mais pas pour être vu.
Sur notre route, des Frères et Sœurs des Campagnes nous ont permis de faire de vraies rencontres, de vivre de vrais moments de partage et d'écoute. Leur charisme de proximité avec les ruraux, leur "vivre avec" sont pour nous des chemins, des messages pour accueillir à notre tour.

Haute Normandie 20 21 fev 2016 panneau des enfants

 

Et les enfants ? C'est autour de Zachée qu'ils se sont interrogés sur le sens de l'accueil.
"Jésus, apprends-nous à transformer nos cœurs" nous disaient-ils.
"Je suis curieux de Dieu quand je vais au caté, à la messe ou quand je prie."
"On n'est pas toujours conscient du mal que l'on fait aux autres mais dire pardon, ça répare.
"On peut être riche en amour, en amitié, en partage, en paix »
« La patience, la gentillesse et l'attention aux autres est une des recettes de l'accueil.»
Ils ont terminé leur intervention par la prière ci-contre.

Imprimer E-mail

OISE 2016 - Etre missionnaire aujourd'hui

Etre missionnaire aujourd'hui

Rencontre du 5 juin 2016 à Allonne chez Michèle et Alphonse.

Un temps précieux pour prendre des nouvelles des uns et des autres et nous démarrons notre rencontre sur le thème : « Missionnaire aujourd’hui ».

Missionnaire aujourd’hui.
L’Oise est toujours terre de mission. A l’image des apôtres et des disciples qui partent annoncer la Bonne Nouvelle d’un Dieu qui aime et d’un Christ 
ressuscité, à l’image d’un pape François qui nous envoie aux périphéries, et d’un Frère Raphaël, qui laissait Oise 2016 06 05 Allonne DSC05863 asa lumière de vélo allumée, pour avoir l’occasion de s’arrêter et de parler aux personnes qui le lui signalaient.
Où en sommes –nous ?
1- Sommes-nous toujours des missionnaires de l’Evangile avec, dans, et hors de nos communautés ? Chacun prend un exemple personnel de ce qui lui semble important de sa transmission à l’autre, sans faire de prosélytisme.
2- « Fleurir là où Dieu nous a plantés » pour transmettre l’Amour et la Joie du Christ, ce n’est pas toujours facile. Qu’est-ce qui nous permet de tenir bon et de donner envie à ceux qui s’en sont éloignés, ou qui ne le connaissent pas, de devenir amis du Christ ,

Un sentiment général
La plupart des membres du groupe ont été formés au sein de différents Mouvements d’Action Catholique et portés par l’espérance qu’a fait naître le Concile Vatican II. Aujourd’hui, ils se retrouvent difficilement dans les paroisses où ils ont le sentiment de faire marche arrière, que la vie réelle n’est pas prise en compte. Cependant c’est en Eglise que nous voulons vivre notre foi.

La diversité des engagements
Etre missionnaire aujourd’hui est d’abord de l’ordre du témoignage. C’est une manière de vivre en cohérence avec les valeurs évangéliques. Le témoignage prend différentes formes soit par des activités dans des associations, soit dans des responsabilités au sein de la paroisse. La liste des engagements est importante :
- Participation aux activités du Secours CatholiqueOise  2016 06 05 Allonne DSC05867
- Distribution des journaux paroissiaux
- Animation de groupes de caté
- Rencontre de parents en vue du caté
- Parrainage d’enfants pour la 1ère communion
- Animation ou participation à un groupe partage d’Evangile
- Participation au CMR
- Accueil des familles en vue des funérailles d’un proche
- Préparation au baptême, au mariage
- Participation à l’épicerie sociale
- J’emmène toujours une icône avec moi, ça fait poser des questions
- Participation à différents réseaux (LDH, Migrants, Croyants unis pour la Paix….)

Nous nous sentons en plein accord avec les propositions du Pape François. Etre missionnaire se traduit aussi par des actes qui sont dans la droite ligne de l’Evangile et qui témoignent d’un Dieu proche des hommes.

Ce qui nous fait tenir bon
« Si tu veux te nourrir il faut sortir de la paroisse ! »Oise 2016 06 05  Allonne DSC05876 640x480
La participation à des groupes tel « Amis en Communion »
La participation à des groupes d’Action Catholique : ACMSS, CMR, …
La foi, je crois que Dieu m’aime là où je suis, comme je suis : Lui est fidèle.
La prière, les groupes de formation
Ce que dit le pape François donne du poids à ce que l’on pense.
La création de lieux ruraux : l’Oustal , le Puits d’hiver…

Alphonse Gourlain

Imprimer E-mail

Plus d'articles...