Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Oise 2016 - La Miséricorde à la lumière du Pape François

 

La Miséricorde à la lumière du Pape François

Oise 2016 02 14 Songeons marche détenteRencontre du groupe de la Communion à Songeons chez Thérèse et Michel Cayeux le 14 février 2016

Comme dans toute bonne famille nous prenons un temps de partage des nouvelles des uns et des autres. (Bernadette ne pouvait être des nôtres, mais elle était bien présente par le long travail qu’elle nous a adressé).

Pour cette rencontre nous étions invités à lire la Bulle du Pape François sur la miséricorde avec 3 questions en mémoire.

1) Quelle définition je peux donner du mot miséricorde ?
2) Dans ma lecture j’ai pu découvrir un aspect de la miséricorde
- a Qui me parle
- b Qui m’interpelle
- Ce Que je ne comprends pas
3) Partage d’une expérience de miséricorde que j’ai vécue personnellement.

1 - Quelle définition je peux donner de la miséricorde.
- Des le tour de table ce sont d’abord des synonymes qui sont donnés : Compassion, pitié, pardon, tendresse, indulgence, patience, bienveillance
- Dieu qui a le cœur ouvert à la misère de l’homme
- Dieu qui est toujours à nos côtés, qui croit en nous, qui nous attend.Oise 2016 02 14 Songeons 5a
- « La miséricorde c’est l’agir de Dieu envers nous »
- La miséricorde c’est ce qui nous émeut jusqu'aux entrailles.
- Dans le cantique de Zacharie en Luc 1/78 Luc parle « Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu »
- La miséricorde va au-delà de la justice mais elle ne s’en dispense pas.
- La miséricorde est un agir et pas un pieux sentiment, voir toute l’action de Jésus.

2 - Dans ma lecture j’ai pu découvrir un aspect de la miséricorde.

a et b- Ce qui me parle ou m’interpelle.

Oise 2016 02 14  Sogeons 3b - Je suis invité à faire œuvre de miséricorde car je suis moi même objet de miséricorde.
- Dans la pastorale comment témoigner de la miséricorde de Dieu ?
- C’est l’écoute de la parole de Dieu qui nous aide à trouver le chemin de la miséricorde, celui du pardon dans le sacrement de pénitence.
- La difficulté que nous pouvons avoir à pardonner, à être dans l’attitude du père de l’enfant prodigue : être constant dans l’amour envers son fils quoiqu’il ait pu faire. Pardonner c ‘est retisser les liens c’est autre chose qu’oublier, c’est aussi donner la possibilité d’une seconde chance.
- Enfin une présentation de «  l’indulgence » acceptable. L’indulgence n’est pas ce qui s’achète pour réduire le temps de purgatoire !!!!! Le pape François la présente comme l’attitude à avoir pour accueillir l’amour de Dieu et surmonter nos mauvais penchants «  en donnant à chacun d’agir avec charité » N° 22.

c- Ce que je ne comprends pas.

- Les missionnaires de la miséricorde !!! Y-a-t-il besoin de super confesseur ? ( Est-ce pour le Pape une manière de présenter l’Eglise avec un visage de miséricorde ?)
- Nous sommes nombreux à percevoir un décalage (un abîme) entre l’accueil que propose l’Evangile aux pécheurs et celui de l’Eglise, entre ce que propose le pape et la rigidité de l’institution Eglise.
- La bulle n’évoque pas les questions des divorcés dans les attitudes de miséricorde !
- Le pape propose la miséricorde comme pilier de l’Eglise ! Beaucoup de chemin pour chaque chrétiens, un long…. chemin pour l’Institution !

3- Partage d’une expérience vécue de miséricorde.

Quelques aspects de ce que nous avons partagé
- Le don n’attends pas de contre don, une démarche de miséricorde n’attend pas de retour.
- On peut penser que des personnes sont tellement blessées, tellement détruites que la
- démarche de miséricorde leur reste inaccessible au moins pour un temps.
- On ne gomme pas ce qui a été fait, on commence quelque chose de nouveau.
- La pratique de la miséricorde n’est pas le propre des chrétiens, des athées nous montrent parfois l’exemple.Oise 2016 02 14 Songeons Table eucharistie

Quelques aspects pratiques pour la vie du groupe.

Prochaines rencontres :
- 5 juin 2016 à Allonne chez Michèle et Alphonse ( préparation Copie- Audiguier)
- Vacances partage du 6 au 13 en Ariège
- 15 octobre 2016 - lieu à préciser- ( préparation Thiénot – Gourlain)
- 23 au 27 Aout 2017 rassemblement à Tours en l’honneur de Saint Martin.

Imprimer E-mail

Yonne 2016 02 08 la Création et l’écologie

 

Partage sur la Création et l’écologie.

Réflexion  à partir de la charte élaborée par des frères sœurs et laïcs en juin 2009
et la lecture de « Laudatio si » : Education et Spiritualité écologiques

  Quelques mots clé ou phrases
   - Convertir nos cœurs, la charte de 2009 insiste sur l'incarnation.
   - Le Christ habite chaque personne. 
   - Notre mode de vie a des répercussions sur les pays du Sud.
   - Le regard optimiste du pape François. 
   - La nécessité de la louange, du merci, du savoir regarder, de mettre en valeur un bouquet, un vitrail.
   -  Prendre un temps de pause de se dire pourquoi je fais cela
   -  Le rôle du collectif pour pouvoir influencer des décisions.
   - Des gestes concrets en faveur de l’écologie : le covoiturage, le prêt d'outils  les économies de lumière,
      d’ eau, le tri des déchets. 

                                                                                                       André 

Yonne 2016 02 08 P1020784 b

Imprimer E-mail

Halte spirituelle 2016

Une trentaine de Laïcs, Soeurs et Frères Missionnaires des campagnes se sont retrouvés pour deux jours, au prieuré st Martin, à la Houssaye en Brie (Seine et Marne) pour vivre une Halte spirituelle.
L'encyclique du Pape François sur la sauvegarde de notre maison commune (Laudatosi) servait de base à nos réfléxions. Les thèmes que l'on peut aborder à partir de ce document sont multiples et variés comme l'est la création. Je retiens plus particulièrement ce qui concerne l'homme et sa place parmi les autres créatures. 
Pourquoi suis-je Là ? Quel est le sens de mon passage en ce monde ? Quelle est mon origine ? Vivant dans la distraction, les occupations, il est bon de s'arrêter pour y penser ! Se demander ce qui me construit, m'humanise, vers quoi je vais...

C'est aussi reconnaître d'où je viens, ce qui m'a construit et ma place dans l'univers. L'univers qui n'est pas achevé, qui est en mutation. je suis appelée à continuer l'oeuvre de création. La terre est un don qui appartient aussi à ceux qui viendront après moi. Elle est à respecter, à garder et pas seulement à exploiter. Bien souvent, l'homme fait oeuvre de décréation, il gâche ce trésor qu'il a reçu.  Pourtant, il en est l'administrateur, pas le Seigneur !

Le Christ nous recrée, nous ressitue dans la relation à Dieu, aux autres, à la nature. Vivre l'Evangile, c'est faire oeuvre écologique. La vocation chrétienne consiste à protéger l'oeuvre de Dieu, le louer, l'admirer : "c'est contribuer, sans cesse, à remettre le monde à l'endroit".

L'homme est invité à conduire la création à son Créateur, à la plénitude de Dieu. La création est en marche vers Dieu, c'est un mystère de foi.

Imprimer E-mail

Yonne 2015 11 26 à Chichery

Rencontre le jeudi 26 novembre 2015 à Chichery

1. Intervention d’André

Merci d’être là pour ce temps de La Communion. Nous accueillons Soeur Thérèse Paul arrivée au Prieuré de Cheny. Depuis notre dernière rencontre du 21 mai 2015 des événements ont eu lieu dans nos familles, les Chapitres des Frères et des Sœurs, les rencontres des Laïcs de La Communion et des événements plus récents avec les attentats de Paris… la COP21, la session du CMR aînés.

Nous avons eu également, le 12 septembre 2015 la rencontre des Familles Spirituelles de l’Yonne. ‘’ Richesses et diversité des visages du Christ manifestés dans nos différentes Familles Spirituelles’’ avec le montage réalisé par Frère Stan et une meilleure connaissance de nos activités.

Dans notre dernière rencontre nous avons évoqué pour La Communion : L’appartenance avec la participation aux rencontres, cotisation, vacances partage, retraite spirituelle. La formation pour une meilleure connaissance des fondateurs et, du charisme. L’engagement, vers un attachement à La Communion pour ceux qui le demandent. Avoir un signe d’appartenance : croix, badge… La reconnaissance d’une identité : laïcs-diacres-prêtres. La recherche d’un nouveau nom pour désigner La Communion.

2. Echo du chapitre des sœurs par Sœur Henriette

On prépare le Chapitre depuis un bout de temps : rencontre en avril 2013, rencontre à Nevers avril 2015. Toutes les sœurs sont engagées dans la préparation.
Quatre défis ont été proposés pour aujourd’hui :
- Notre vocation missionnaire : se laisser déranger, pauvreté d’aujourd’hui, désert spirituel, invitation du pape à sortir…
- Environnement : modes de vie, respect de la nature
- Nourrir notre vie religieuse
- Jeunes et vocation
J’aime bien parler de La Communion comme une fertilisation mutuelle. Le pape François dans la lettre aux grands parents dit l’importance de la prière des personnes âgées : ce n’est pas le moment de rendre les armes…

3. Echos du chapitre général des frères par Frère Jean

Le Chapitre s’est déroulé sur un mois en deux sessions entrecoupé par une semaine vécue en prieuré pour travailler sur une question de Chapitre. Un groupe a été accueilli à Chichery. Le Chapitre s’est déroulé dans la sérénité, la confiance et la joie fraternelle.
Une nouvelle page de la vie de la congrégation s’ouvre avec l’élection du Prieur Général, Frère Pierre Rouamba, originaire du Burkina-Faso, accompagné par quatre conseillers dont deux africains. Décision pour le Brésil d’aller vers une seule communauté

Le travail s’est déroulé en quatre commissions
· A l’écoute de la vie des hommes pour y discerner les appels missionnaires
· Rassemblés pour vivre une fraternité prophétique
· Gestion et animation de la congrégation
· Animation des structures
Décision de supprimer le statut de la Région France. Le Brésil et la France auront un coordinateur.
Le Chapitre souhaite aller vers un seul noviciat.

4. Partage en petits groupes

- Résonnance à ce que nous avons entendu
L’importance de l’Afrique, trois Frères africains dans le Conseil Général
La nécessité pour tous de la formation au charisme
La proposition d’un statut juridique pour l’identité laïcs, prêtres, diacres de La Communion
La fragilité qui fait demander de l’aide
L’importance de garder la maison de La Houssaye
L’importance de rester au Brésil malgré les fragilités
La démographie, le vieillissement et le manque de vocation en France
Discerner : nous ne pouvons pas tout faire
- Projets pour nos prochaines réunions
Comment faire vivre le Puits d’Hiver avec le vieillissement
Faire connaître cette Fraternité Missionnaire en rural et appeler des jeunes
S’informer sur l’APRI
Formation et actualiser le charisme sur un aspect
Mieux connaître la vie des frères et des sœurs - communiquer
Prendre appui sur l’évangile, une récollection
S’ouvrir aux agriculteurs

5. Partage des nouvelles

Nous avons terminé la rencontre avec la lecture de l’évangile du 1er dimanche de l’avent : Lc 21, 25-26, suivi d’un temps de silence et des mots du texte mis en évidence.

Prochaine rencontre : Le samedi 6 février 2016 à Chichery
Thème : mode de vie, sobriété-simplicité-environnement
Voir des aspects concrets dans le cadre d’une réco…

André Yverneau

Imprimer E-mail

Yonne historique

Le groupe a démarré en décembre 1988, quelques mois après une rencontre sur le plan national avec des frères, sœurs, laïcs souhaitant un lien plus étroit. Cette réunion avait été préparée par une petite équipe : une Sœur du prieuré de Saint-Martin sur Ouanne, un Frère du prieuré de Charny et 2 laïques : une paroissienne du secteur et une personne plus éloignée dans le département, en famille avec un frère ne résidant pas dans la région.

Dans l'Yonne, les frères et sœurs des campagnes étaient connus, au niveau de la paroisse de Charny mais aussi comme accompagnateurs de mouvements : ACE, MRJC, CMR.

Nous souhaitions rejoindre davantage leur spiritualité, leur manière d'être, leur vie simple, leur choix dans la mission. Membres de mouvements d'AC, nous nous retrouvions à l'aise dans leur orientation et leur démarche, et nous voulions approfondir et partager ce qui fondait nos vies.

En particulier :

  • Le lien entre vie et foi.
  • La place de la parole de Dieu, de la prière dans nos vies.
  • Le partage de notre conception de la mission en monde rural.
  • Une réflexion sur nos engagements en Eglise et en monde rural.

Plusieurs sujets, rejoignant la vie des frères et des sœurs, ont été réfléchis :

  • faire corps avec les ruraux
  • le vivre avec.
  • la fraternité
  • la prière
  • le partage des orientations des frères et des sœurs, de celles des laïcs..
  • le choix dans nos engagements
  • la pauvreté
  • la proximité avec les plus éloignés de la foi
  • la préparation des chapitres généraux.. etc.

Le partage de la vie et des événements vécus par chacun tient sa place de façon régulière ainsi que le partage d'évangile et la prière...

Les réunions, toujours préparées et animées par 1 Sœur, un Frère et 1 ou 2 laïcs avaient lieu dans les prieurés ou dans l'une ou l'autre famille. Actuellement, elles ont lieu au Puits d'hiver à Chichery (lieu d'Eglise), car avec la nouvelle présence de communautés aînées de frères et de sœurs dans le département, il fallait une grande salle pour nous accueillir tous !

Jusqu'en 2002, ces rencontres qui avaient lieu environ 3 fois par an s'enrichissaient d'un week-end inter-départemental annuel ou d'une halte spirituelle avec les 2 départements voisins : le Loiret et la Seine et Marne. Nous le préparions à tour de rôle...

Si au début, les membres laïcs venaient à ces rencontres plus pour se ressourcer, chercher un soutien auprès des frères et des soeurs, actuellement la réciprocité existe. Tous sont à l'aise pour s'exprimer dans la simplicité, l'amitié et la fraternité et réfléchir ensemble d'égal à égal, selon l'état de vie et la vocation propre de chacun.

Tout au cours de ces années, se sont précisés le but, le fonctionnement et l'originalité du groupe, en particulier par rapport au lieu d'Eglise : « le Puits d'hiver » dont nous sommes partie prenante et par rapport aux mouvements d'Action Catholique.

Le bulletin national est aussi un bon lien entre les groupes de France pour garder l'Esprit et l'intuition de nos fondateurs ; nous y faisons référence dans certaines de nos réunions.

Se faire connaître, donner à d'autre l'envie de se joindre à ces différents partages, c'est une préoccupation de "la communion".

Geneviève RICHARD.

Imprimer E-mail

Plus d'articles...