Bénin, Burkina Faso, Togo
Portugal


Loir et Cher historique

La « Communion » en Loir et Cher s’est mise en place à l’initiative d’Agnès et Louis Samson avec les Sœurs de CONTRES. Une équipe s’est assez rapidement constituée.

Avec trois villes principales ( BLOIS, VENDOME et ROMORANTIN ) le département est plutôt rural. CONTRES, chef-lieu de canton en développement, est la capitale de l’asperge, car sa géologie est celle de la Sologne, propice à cette culture.

Les sœurs des campagnes y sont très bien intégrées, leur présence est appréciée tant des habitants que des prêtres de la paroisse. Tout naturellement un fils d’agriculteur à la retraite comme moi ne pouvait qu’être intéressé, sinon attiré par une telle communauté ou communion , créée entre sœurs et laïcs. Mon cas reflète celui de la majorité des participants.

En dehors de rencontres diverses, La Communion 41 organise deux rencontres par an, constituant les temps forts. Elles se déroulent chez l’un ou l’autre d’entre nous et se terminent par un partage eucharistique. Des chants accompagnés de musique ponctuent la journée. Les sujets abordés correspondent le plus souvent à ceux proposés en instance nationale (violence, environnement à partir des textes de Jean-Paul II, ...). Une bonne trentaine de personnes sont concernée, accompagnées par le Frère Roger Porret et le Père Gérard Gauthier.

Ce qui nous paraît essentiel dans La Communion c’est une réflexion éclairée par l’évangile, au sein du monde rural qui constitue encore le socle solide pour nos sociétés en mal de repères plus stables.

Francis Gorisse

 

Imprimer E-mail