2019 Flore portraits sacres 16 9de Patrick Naudin Mac-Auliffe
Dans ce nouveau recueil de poèmes le petit-neveu du Père Épagneul a rassemblé cinquante et un poèmes, ces Instants-Poésie. Publiés et envoyés régulièrement à son réseau du site ci-dessous. Tous ces poèmes sont illustrés de photos en couleurs mises en page magnifiquement par le photographe Éric Courtade. Chaque page invite le lecteur à goûter l’émotion des mots et la sensation des photos. Elles sont louanges dites ou implicites à Notre Créateur.

Recension David MilliatRecension faite par sr Marie-Simone.

Ce titre parcours les cent cinquante pages écrites par David Milliat, à cœur ouvert. Il a fallu le convaincre d’écrire. Ce témoignage est bouleversant, car c’est la vérité de sa propre histoire : « Je suis orphelin à vie ». Dans la nuit du dix neuf janvier mille neuf cent quatre vingt cinq, ses parents meurent au cours d’un accident de voiture. On les retrouve calcinés dans cette voiture qui a brûlé, après avoir percuté un poteau sur le bas côté. Lui à trente quatre ans, elle trente et un.

Le lendemain matin David, qui a six ans, Céline huit ans ne posent pas de questions quand ils n’apparaissent pas au petit déjeuner. « Mais je sens qu’il se passa quelque chose »…Pour l’heure ils ne savent rien, sinon qu’après les funérailles, où ils ont été écartés, quelqu’un leur annonce que leurs parents sont morts. « Ils sont au ciel, ils vous protègent », etc.

Benoit BillotLors de l'assemblée générale 2017 de Chronique revue des Frères et Soeurs est intervenu Benoit Billot sur les attentes spirituelles contemporaines.

On parle souvent d’une déliquescence de l’esprit religieux. « Les églises se vident ». Une étude approfondie du courant religieux montre clairement qu’il n’y a pas réellement déclin de la spiritualité, mais  qu’il s’agit plutôt d’une très profonde mutation du sentiment religieux. Et cette mutation entraine nombre de nos contemporains à vivre une vie spirituelle hors de l’Eglise dans laquelle ils ont été élevés. Nous sommes en face d’une nouvelle donne, et qui change constamment. 

 Regardons rapidement ses sources principales, que tout le monde connait bien :

Moi malalaMoi, Malala,
je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans.

Malala Yousafzai est née en 1997 dans la Vallée du Swart au Pakistan. Elle est de religion musulmane. Sa maman est illettrée mais très pieuse, fidèle aux cinq prières quotidiennes. Son papa a fait des études universitaires et fondera une école. Dans ce livre, Moi Malala, elle raconte d’abord sa vie avec les mœurs et coutumes dans sa Vallée puis l’arrivée des talibans avec son lot effroyable de massacres.

je ne hairai pointLLe Docteur Izzeldin ABUELAISH qui écrit ce livre est un humaniste. Enfant de réfugiés palestiniens, né dans la bande de Gaza, il apprit très jeune à concentrer toute son attention sur ses études et sa survie. J'ai eu la chance que tant d'enseignants m'aient aidé et m'ont donné confiance en moi ! J'étais très conscient de la souffrance de mon peuple ; cependant je croyais aussi que l'arme dont j'avais besoin était une éducation, de façon à pouvoir lutter pour les droits de l'homme et aider le peuple palestinien.
Devenu médecin, il se spécialise. Il est convaincu que la médecine peut rapprocher les peuples. Comment peut-on dire qu'une vie a plus d'importance qu'une autre ? Il exerce régulièrement dans les hôpitaux israéliens, étant un des rares palestiniens à détenir un permis de travail en Israël. Pour nous, il est difficile d'imaginer tant de tracasseries pour la vie courante, pour subir les contrôles, passer les frontières...