Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


La rencontre fondatrice de « la Communion » eut lieu en février 1988 à la Houssaye en Brie. Sœur Francine COURTIER,

dans la Chronique de juin 1996, rappelle comment ce projet s’est enraciné dans une pratique habituelle de travail avec les laïcs dans les différents secteurs de la vie professionnelle, associative, ecclésiale, amicale…
« Pour nous, Frères missionnaires et Soeurs des Campagnes, dès le début de nos
Congrégations, nous avons exprimé le désir de partager la mission avec ceux auxquels nous sommes envoyés. Les cinquante ans vécus manifestent l'expérience positive de ce “vivre avec”, de ce soutien réciproque vécu dans l'amitié, le travail, les engagements, la foi...Il nous a été donné aussi d'expérimenter la diversité de cette amitié, une diversité qui fait la richesse de nos familles religieuses.
Déjà, depuis les origines, des familles de Frères et de Soeurs, des amis, nous ont soutenus. Puis, sur les secteurs où nous sommes, le travail, le voisinage, les divers engagements dans les associations ou en Église nous font vivre une réelle amitié, permettent partage et soutien dans le quotidien.
Et, depuis 1987, quelques uns de ces amis et d'autres personnes ont désiré vivre d'une manière plus grande notre charisme. »
Chaque Communauté pourrait illustrer de maintes façons cette proximité avec les laïcs. A Canappeville par exemple très vite les laïcs se sont associés aux frères pour travailler sur l’exploitation et participer à la formation des stagiaires. Ainsi un certains nombre de laïcs ont pris l’habitude de se retrouver pour des temps de réflexion et de prière.

Imprimer E-mail