Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Travail à temps partiel chez plusieurs employeurs

Emmanuel jardinierQuel est mon travail ?
Depuis quinze ans, je travaille chez des particuliers avec les chèques emploi service.
Au bout de cinq à six ans, le nombre de mes employeurs s’est stabilisé à six, avec un temps de travail qui s’est peu à peu stabilisé à environ 90 heures par mois.

Le temps de travail est très variable selon les employeurs ; ainsi, chez un résident en maison de retraite, je travaille douze heures par semaine. Mais je peux aller travailler chez certains douze heures par mois. Le travail varie selon les saisons : nettoyage de plate-bande, balayage de feuilles, taille de rosiers ….

Les Chèques Emploi Service Universels (CESU) - Avantages et inconvénients :
Ce mode de rémunération permet une souplesse de travail pour le salarié – par exemple, je peux demander à reporter mon travail en cas de session, de rencontre. En revanche, il existe une caractéristique, pas forcément liée aux CESU d’ailleurs, mais au type d’emploi d’aide à la personne : c’est plus difficile de garder une distance respectable entre l’employeur et le salarié, à cause de la relation qui se noue entre le salarié et la personne aidée.
Le travail à temps partiel m’a permis d’être engagé bénévolement par ailleurs (ACE, associations), alors que mon travail me permet d’apporter un salaire à la communauté. Ce qui peut être une limite de ce type d’insertion au travail, c’est le fait d’être isolé face à un employeur ; heureusement, cela se passe bien !

Une confiance qui se tisse au bout d’un long chemin :
La personne aidée demande un service autre que ce pourquoi elle paie un salarié : en lui confiant des problèmes de santé, des peines après la perte d’une personne chère, …. elle requiert une oreille attentive. En me confiant sa voiture, sa carte bancaire pour faire des achats d’un certain montant, je suis conscient qu’un long chemin de confiance s’est bâti peu à peu.
Réciproquement, la plupart de mes employeurs me demandent des nouvelles : je leur fais part de telle ou telle rencontre avec les enfants de l’ACE, de mes découvertes botaniques …..

Quelques joies :
Travailler en proximité avec la nature me procure souvent des momentsDSCF1187 de joie, qui m’aident à rendre grâce pour la présence du Seigneur dans toute sa création. Cela m’aide à prier pour les personnes auprès desquelles je suis envoyé. Comme chaque personne, je suis conscient que le travail est une composante importante de la vie et je suis heureux de m’y épanouir. C’est une chance même si ce travail est parfois rude à une époque où rechercher un emploi relève du parcours du combattant….


Frère Emmanuel Derkenne

Chichery (Yonne)

Imprimer E-mail