Bénin, Burkina Faso, Togo
Brasil
Portugal


Le pari de la fraternité

 

2013.Pari.FraternitéQuel rôle, peuvent et doivent jouer les deux plus grands organismes de solidarité de l’Église catholique en France ? Guy Aurenche et François Soulage, respectivement président du CCFD-Terre solidaire et président du Secours Catholique, racontent l’aventure de leurs associations qui, en se mêlant des questions d’immigration ou de fraude fiscale, transcendent la mission habituellement assignée aux organisations caritatives.

Observateurs privilégiés de l’évolution de la société française, les auteurs alertent sur deux réalités qui menacent plus que jamais de remettre en cause notre modèle social : la grande pauvreté et l’explosion des inégalités. Ils analysent les mutations radicales d’un monde de plus en plus interdépendant et pourtant de moins en moins fraternel. En s’appuyant sur de multiples exemples tirés de l’actualité française et internationale, ils dénoncent « les systèmes qui génèrent des inégalités scandaleuses et injustes » et proposent leur vision d’un monde plus fraternel.

François Soulage : Qui sont les plus pauvres aujourd’hui ? Ce ne sont pas seulement les pauvres en ressources matérielles. Il existe dans nos villes et dans nos campagnes des gens qui sont en grande pauvreté sociale et affective, complètement isolés dans une pauvreté relationnelle. On trouve même des couples qui n’envoient plus leurs enfants à l’école parce qu’ils ont peur de l’inconnue qu’est pour eux l’école. Certains ont de l’argent, mais n’arrivent pas à se loger. Echec scolaire, pauvreté quant à la santé, l’habitat... Nous sommes dans une société dans laquelle se développent toutes ces fragilités, ces pauvretés liées largement à l’individualisme tant mis en avant dans une société fondée sur la concurrence, et à la marchandisation qui conduit à réserver les principaux services publics à ceux qui peuvent les acheter. Tout devient l’objet d’un prix à payer.

Convaincu que les valeurs chrétiennes doivent continuer à nous guider, François Soulage appelle les chrétiens à ne pas se replier sur eux-mêmes : « Si l’on met en œuvre l’Évangile, on passe son temps à transgresser les frontières, à aller vers les plus pauvres, à bouger, à se remettre en question. » Loin de tomber dans l’utopie ou les solutions toutes faites, François Soulage et Guy Aurenche livrent maintes pistes de réflexion passionnantes et invitent chacun à « découvrir qu’il peut avoir une influence sur les choix qui dominent l’organisation du monde » .

Sylvain COUËDEL Gien (Loiret)

 

Guy Aurenche et François Soulage, Le pari de la fraternité, éditions de l’Atelier, 240 pages.

ImprimerE-mail